optique-tunable-canal-fixe

Comment choisir entre optique à canal fixe et optique tunable ?

Le multiplexage permet d’utiliser de très nombreux canaux lumineux simultanément et ainsi d’augmenter la bande passante utilisable sur une paire de fibres optiques tout en permettant d’utiliser plusieurs protocoles. Comme pour une utilisation classique de fibres optiques noires, il faut se munir d’émetteurs/récepteurs lasers, communément appelé transceivers optiques ou par abus de language optiques. On distingue optique à canal fixe et optique tunable.

Les canaux

Le multiplexage repose sur l’usage de canaux. Chaque canal est défini :

  • par sa fréquence centrale, à laquelle correspond une longueur d’onde (notée λ ou lambda),
  • et par sa largeur, généralement 50 GHz ou 100 GHz.

On allume chacun de ces canaux avec une diode laser émettant une lumière infrarouge de fréquence très précise correspondant au canal. En pratique ces émetteurs/récepteurs lasers sont contenus dans un module enfichable (« pluggable ») que l’on appelle communément une « optique » et qui peut être de type :

  • optique-tunable-canal-fixeSFP (small form-factor pluggable) dans le cas de débit jusqu’à 4.25Gbps
  • XFP (X pour 10 en numération romaine) pour les débits de 4.25Gbps jusqu’à 11 Gbps
  • SFP+ qui est une évolution du XFP (possédant le même form-factor que le SFP) pour les débits entre 2.125 et 10.51875 Gbps
  • CFP (C pour 100 en numération romaine) dans le cas du 100 Gbps.

Optique à canal fixe et optique tunable

En DWDM ces modules optiques peuvent être de deux sortes :

  • optique à canal fixe: le module ne peut être utilisé que pour un canal particulier car il comporte une diode à laser dont la fréquence d’émission est fixe. De ce fait chaque modèle est décliné en autant de sous-modèles que de canaux DWDM.
  • optique tunable (appelé aussi « accordable ») : le module peut être utilisé sur n’importe quel canal au sein d’une large plage car la fréquence d’émission est « tunable », c’est-à-dire réglable.

Les modules optiques tunables les plus courants couvrent 80 à 96 canaux de la bande C. Certains couvrent cependant plus de 100 canaux en opérant sur une partie de la bande L en plus de la bande C.

L’équipement (routeur, switch ou équipement de transmission) dans lequel est pluggé le module permet alors très facilement de changer de canal à la guise de l’utilisateur.

Utiliser des modules tunables offre de nombreux avantages.

Avantages des optiques tunables :

  • Une seule référence de matériel à gérer, avec des optiques qui sont toutes interchangeables entre elles.
  • Si l’on veut des pièces de remplacement (spare), un seul module suffit dans le cas d’optiques fixes il faut autant de modules de spare que de canaux.
  • Ingénierie simplifiée: plus besoin de prévoir à l’avance les allocations de canaux pour chaque lien.
  • Flexibilité et évolutivité: par exemple dans le cas où l’on a une liaison DWDM entre 2 sites A et B (chacun équipé d’un mux/demux) comportant un site intermédiaire C (équipé d’un add-drop), il suffit de changer la longueur d’onde pour qu’un lien s’arrête ou non sur le site intermédiaire (puisque l’add-drop laisse passer certains canaux entre A et B et en extrait d’autres sur le site C).
  • Indispensable dans le cas d’une architecture ROADM (Reconfigurable Optical Add-Drop Multiplexer) si l’on veut que le ROADM soit totalement reconfigurable.

Avantages des modules à canal fixe :

  • Prix, bien que cet avantage se réduise à mesure que le prix des optiques tunables baisse.
  • Compatibilité avec davantage d’équipements, certains équipements ne supportant pas la fonction de réglage de canal des optiques tunables (dans ce cas il est toutefois possible de changer le canal au moyen d’un autre appareil mais cela nécessite d’insérer le module optique dans l’appareil de réglage de canal puis de le (re)mettre en place dans l’équipement).

Le choix entre optiques tunables ou bien à canal fixe se fait donc au cas par cas selon les critères exposés ci-dessus.

Si l’on cherche avant tout à optimiser le coût de l’investissement initial, choisir des optiques à canal fixe tout en prenant une optique tunable de spare est généralement le choix le plus économique.